vignes du beaujolais, Cep de Gamay, Grappe de Gamay, vendanges, casse-croute, vinification

La Vigne

Carte d’identité

• cépage unique : Gamay, raisin rouge à jus blanc
• taille en gobelet : taille courte (3 à 5 cornes)
• densité : 8000 pieds à l’hectare
• âge moyen des vignes : 55 ans

Vendange manuelle

Disposant d’importants bâtiments d’exploitation, de possibilité de logements, l’exploitation accueille depuis toujours une troupe d’une trentaine de vendangeurs qui reviennent régulièrement chaque année grâce à la qualité de l’accueil et de la nourriture. Troupe aguerrie, sachant parfaitement maîtrisé le délicat travail du tri. Rentrer une vendange saine est le garant d’une bonne vinification.

Vinification

Le Beaujolais obéit à une vinification spécifique dite de macération carbonique ou semi-carbonique. Macération de la grappe entière non foulée dans une cuve saturée ou demi saturée de gaz carbonique [photo 4]. Après quelques jours de macération, il se produit une fermentation de la grappe avec apparition d’alcool, d’arômes spécifiques et d’extraction de couleur. Ce temps de macération sera plus ou moins long selon le vin que l’on veut obtenir. Cette vinification est dite traditionnelle.
Thermovinification : chauffage de la vendange de 60° à 65° pendant 2 heures, celle-ci reste à chaud durant 12 heures, puis extraction du jus et refroidissement. Cette technique permet d’obtenir, grâce à la chaleur une couleur plus soutenue et des arômes plus concentrés. Elle permet également de mieux traiter une vendange rendue délicate par de mauvaises conditions climatiques. Ces nouvelles formes de vinification doivent cependant être employées avec beaucoup de précaution. Il ne saurait remplacer les secrets d’une macération longue sur des vins dits de garde.
Grillage : Chapeau fermé d’alvéoles que l’on immerge dans la cuve en fermentation. Il permet une meilleure extraction des couleurs et des tanins. Ce chapitre est loin d’être exhaustif. Le vigneron dispose de bien d’autres moyens pour tirer la quintessence de son produit. La vinification est une étape extrêmement complexe. Le tour de main de «l’artiste vigneron», comme celui des grands chefs cuisiniers, ne saurait être standardisé et reste primordial.
La partie viticulture est prise en charge par Jean-Luc et Murielle Prolange. Succédant à son père en 97, Jean-Luc Prolange s’occupe depuis novembre 2007 de la totalité du domaine (13ha). Ce jeune viticulteur, passionné par son travail a déjà à son actif un palmarès éloquent :
Concours du cru Régnié :
- 2002 : 3ème prix
- 2003 : 1er prix fût de chene
- 2004 : 2ème prix fût de chène
- 2005 : 3ème prix fût de chène
Salon des vins de Macon Concours des grands vins de France
- 1997 : médaille d’argent
- 2000 : médaille d’argent
- 2001 : médaille d’argent
- 2002 : médaille d’or
Concours général agricole - Paris
- 2000 : médaille d’argent
Concours des 2 bouteilles Villefranche sur Saône
- 2000 : médaille d’or
Guide hachette 1999 2000 2001 2002 2007 2009

Georges Yemeniz et Blanche de Romefort • Propriétaires récoltants • Château des Vergers • 69430 Régnié-Durette
l'abus d'alcool est dangereux pour la santé